République Tunisienne
Ministère de l’agriculture,
des ressources hydrauliques
et de la pêche

Programmes du GIVLAIT

Les principaux programmes et actions mis en œuvre par le GIVLait en collaboration avec les différentes institutions et organismes concernés par les deux filières (laitière et viandes rouges) sont classés comme suit :

Programmes au niveau de la filière des viandes rouges

Programme de suivi des marchés aux bestiaux et des fourrages

Le GIVLait assure le suivi d’une façon régulière des marchés aux bestiaux (marché de Tunis, du cap bon et du fahs afin de faire une collecte des informations sur les prix du bétail vifs (principalement bovins et ovins).

Programme d’encouragement à l’engraissement et à l’amélioration des poids des carcasses bovines

Il s’agit d’inciter les éleveurs et les engraisseurs à intensifier l’activité de l’engraissement et à améliorer le rendement des carcasses moyennant une prime octroyée (1.500 millimes/Kg carcasse calculée sur la base d’ un poids minimal de 220 Kg pour les races pures et races mixtes et 170 Kg pour les races locales et locales croisées et 250 Kg pour les races mixtes croisées) avec un maximum de 150 dinars par carcasse .

L’octroi de cette subvention est conditionné par un certain nombre de critères à savoir :

  • La présentation du certificat d’abattage.
  • La durée d’engraissement minimale est de 3 mois.
  • Un GMQ dans les normes

Programme des subventions du transport des fourrages

Ce programme vise à assurer l’approvisionnement des éleveurs du Centre et du Sud du pays en fourrage par le biais des structures interprofessionnelles. Pour se faire le groupement prend en charge 50% du coût de transport des fourrages à condition que ce coût ne dépasse pas 3.5 millimes/balle/Km pour le foin et la paille et 50 millimes/Kg/Km pour les grignons d'olive.

Programme d’approvisionnement en moutons pour l’aïd

Le GIVLait intervient par l’organisation de la vente des agneaux durant la période de l’aïd par l’approvisionnement des deux points de vente (Megrine, Ariana) par un nombre d’agneaux destiné à être vendu pour le consommateur selon des prix bien défini.

Programme d'amélioration de la qualité des viandes rouges

Dans le cadre du projet de renforcement des services d’appui à l’agriculture et l’amélioration de la qualité des produits agricoles et en ce qui concerne les viandes rouges, il faut signaler que le GIVLAIT a réalisé des études sur l’instauration de quelques signes de qualité. De plus il y a eu l’élaboration d’une brochure sur la catégorisation des viandes bovines. Il y a eu aussi l’élaboration (2008) d’un guide de qualité des viandes rouges en partenariat avec l’APIA.

Le GIVLAIT continue à suivre des programmes de mise place des signes distictifs de qualité spécifique, à savoir :

  • La possibilité de mise en place d’un signe de qualité pour l’agneau de la région El waara.
  • La possibilité de mise en place de signe de qualité pour le bovin de race Tarentaise.
  • La possibilité de mise en place d’un signe de qualité pour l’agneau de race Noir de Thibar.
  • La catégorisation des boucheries en Tunisie.
  • L’étude sur les nouvelles formes de distribution des viandes rouges en Tunisie.

Programmes au niveau de la filière laitière

En ce qui concerne la filière laitière, les principaux mécanismes de régulation de la filière sont :

Programme du stockage du lait frais stérilisé

Ce programme se caractérise par la valorisation de haute lactation et la tendance vers l’autosuffisance dans le lait de boisson.

Programme de renforcement de vente de lait en poudre

Le séchage du lait consiste à une valorisation des excédents  et à une tendance vers l’autosuffisance totale.

Exportation du lait stérilisé

L’exportation du lait se fait dans le cadre de la mondialisation et l’ouverture des frontières surtout avec les pays voisins. A coté de ces mécanismes de régulation de la filière, on cite les programmes propres au GIVLAIT :

Assistance des centres de collecte

Le groupement assure l’assistance des centres de collectes grâce aux actions suivantes :

  • Le suivi de la qualité au niveau des quais de réception des centrales laitiers.
  • L’encadrement et suivi des centres de collecte.
  • La participation dans le programme de l’instauration de système du payement du lait à la qualité.